Skip to content

Réverbère

Sous le réverbère lunaire
Un déluge de photons bleu nuit
Une brise de ricochets solaires
En guise d’impudiques habits

Clic! La galaxie s’allume
On n’est plus qu’un et une
Chacune de nos cambrures folles
Capture l’éternité au vol

Le goût de ta peau mime
La fraîche ondulation des cimes
Ces hautes herbes gorgées
De terre et sang mêlés

Nos solitudes au diapason
Et nos murmures sans décibels
Ta chaleur fait taire mes frissons
Nos pluies intérieures ruissellent

Les moyens-ducs juvéniles
Bientôt fissurent le silence
Laisse moi contempler les énigmes
Du monde qui accueille nos transes

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: