Skip to content

Ailes engourdies

Balade venteuse et fraîche à Schoppenwihr, où le nicandra tente de ravir la palme de la beauté aux lotus. Les grandes libellules s’en sont allées, subsistent encore les petits agrions et le papillon argus déjà un peu engourdi. Le froid s’engouffre dans la canopée de l’aneth. L’été se dérobe sur la pointe des pieds…l’été, après s’être fait beau, se fait la belle…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: