Skip to content

Revoir les libellules

Un frétillement d’abeille
Dans ton œil
Un frémissement de feuille
À l’oreille

Silence intérieur
Battements de ton cœur
À l’affut
Tu as trop combattu

Il te faut assimiler
Absorber
Accueillir
Admirer sans cueillir

Une nuance de bonheur
Des secondes comme des heures
Une lueur qui s’élance
Et toujours une longueur d’avance

Instant propice
Afleurissage
Illustratrice
Ombres chinoises

Apnée et mise au point ratée
Frustration, tout recommencer
Le temps s’évanouit
Le nectar se tarit

Genoux herbus ou terreux
Barrettes en branches dans tes cheveux
Redire les noms vernaculaires
Et trouver tout spectaculaire

Les guêpes et leurs ocelles poilus
Queue de l’isside en fibre optique
Toiles des argiopes comme de la glu
Les odonates en vol statique

Cette beauté te rend incrédule
La nature bouture des boudoirs
Ton seul vrai rêve est de pouvoir
Un jour revoir les libellules

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: