Skip to content

Le sang bleu des limules / Horseshoe crab blue blood

LE SANG BLEU DES LIMULES

Ça commence par l’enfance exsangue
Être adulte juste entre tes hanches
Rêver de contrées de neige blanche
Finir piégée dans l’avalanche
La violence sournoise qui s’immisce
Là sur ta toise rouge écrevisse

Ça se passe sous tes cuticules
Dans les poisons de ta pilule
La péridurale, la vieillesse
Sont des aveux de ta faiblesse
Tu enfanteras avec douleur
Tu rest’ras fraiche comme la fraicheur

Arbore tes diplômes, ton nombril
Ondule tes hanches et puis tes cils
Sois lauréate et reine du bal
Et surtout tais-toi quand t’as mal
Ton buste, ce n’est plus qu’un clin d’œil
C’est injuste mais fais-en le deuil

Vénus de Milo inversée
Et mon rhésus peut vous tuer
S’il te reste une glande mammaire
Ça fait encore une glande à traire
Avec ses agrafes, clous, rivets
Ton corps n’est plus un bien privé

Et à ton fleuve de ventricules
Qu’il pleuve du sang bleu de limule
Toi, l’animal préhistorique
L’Alligator allégorique
Que l’amour soit comme un fossile
Qu’il libère ton esprit docile

Attends, mais t’es qui pour te plaindre ?
Regarde en Guinée ou en Inde
Tu t’crois martyre, c’est dérisoire
D’autres sont abîmées au rasoir
Tu pleures au paradis doré
Tu portes leurs ch’veux décolorés

Devoir prouver aux supérieurs
Que le cancer t’a rendue meilleure
T’es devenue une cryptomonnaie
Anonyme, prête à s’effondrer
Peine, double-peine, karma en sang
T’as fait quoi dans ta vie d’avant ?

Ton âme en vrac, ton corps en toc
Et l’amour autour qui survit
Tous ces drames qui te frappent d’estoc
Plaisirs englués engloutis
Ton corps tout cousu de fil blanc
Ne sait même plus faire semblant

Des rêves, tu arroses les tombes
Et tu vires en apnée profonde
Ce corps qui désormais n’s’exprime
Plus que par spasmes ou bien en rimes
Même plus apte à une dissection
Donne-le à la science-fiction

Et à ton fleuve de ventricules
Qu’il pleuve du sang bleu de limule
Toi, l’animal préhistorique
L’Alligator allégorique
Le marécage noie tes fantasmes
Au cœur d’une forêt d’angoisses

Toutes les erreurs grammaticales
Au fond de ton code génétique
Font du créateur à deux balles
Un dieu délirant dyslexique
Il bâtit ton monde au scalpel
T’as souffert, mais pas pour être belle

Tu vois la verve à moitié vide
Même l’inspiration se suicide
Tous les non-sens que tu griffonnes
Sont des rugissements de lionne
Et cette rage reste stérile
Et même ton courage se défile

Tu marches pieds nus sur des oursins
Tu veux pas de lyrisme bidon
Pas de femme “jusqu’au bout des seins”
Ou des Femen dans des prisons
Tu veux des émois, du partage
Des voix suaves, des mots pas sages

Tu rêves d’amour pour gouverner
Museler les monstres assoiffés
Enfiler à la cruauté
Une cape d’invisibilité
Et à tes deux raisons de vivre
Offrir mieux que ce bateau ivre

Et à ton fleuve de ventricules
Qu’il pleuve du sang bleu de limule
Toi, l’animal préhistorique
L’Alligator allégorique
L’amour débridera tes mâchoires
Pour finir de broyer le noir

HORSESHOE CRAB BLUE BLOOD

It starts with your childhood eclipsed
In a bloodshed between your hips
Your dreams of pristine snow
Swept away by the mudflow
The subtle violence splashes
On your crimson-red height chart

It’s lurking in your cuticles
In your toxic pill chemicals
Your epidural, your wrinkles
Are shameful signs of your weakness
You will bear with pain
And fresh you will always remain

Put your degrees onto the walls
Show your navel, tweeze your eyebrows
Swing your hips and stretch your skin
Be smart graduate, be a prom queen
Shut up when cancer hurts
It’s not fair, but forget about your bust

De Milo, inverted Venus
Whose rhesus can kill her fetus
Should one mammary gland subsist
At least still one gland to milk
With its staples, nails, rivets
Your body is no longer a private asset

May horseshoe crab blue blood
Feed the rivers of your heart
The prehistoric creature in you survived the horror
You the allegorical gator
Let love be like a fossil
Making your mind less docile

Wait, stop complaining
Look in India or Guinea
You think you’re a martyr
Others are damaged by razor
You cry in the golden paradise
With their bleached hair at a good price

You’re expected to provide evidence
That cancer has been a chance
Like a crypto in a stock market crash
You feel anonymous, ready to collapse
Pain, double punishment, bloody karma link
Was your past life so dramatic ?

Your injured body, your fractured soul
Made it clear that love is all
Those dramas that made you stronger
Have swallowed up all your pleasures
Your body with bloody stitches
Can’t pretend being seductive

Dreams, you water the graves
Deep apnea, no more brain waves
This meat suit that speaks
Only with rhymes, spasms and twinges
No longer eligible for dissection
Donate it to science fiction

May horseshoe crab blue blood
Feed the rivers of your heart
The prehistoric creature in you survived the horror
You the allegorical gator
The swamp takes your last breath
In a deep gloomy forest

Omissions and typos
Deep in your genetic code
Make the two-bit creator
A sloppy dyslexic god
Beauty is pain, vain absurdity
This pain is no beauty

You left your verve besides
Even inspiration suicides
The nonsense you’re writing
Is like lioness roaring
This rage remains sterile
Even your courage is in peril

You walk barefoot on sea urchins
Banishing fake lyricism
You hate “being a woman” songs
Female activists in prisons
You want to share your warmth
Sweet voices telling no wise words

You dream to see love in power
Muzzling all these thirsty monsters
Putting on the fate so coarse
A kind of invisibility cloak
Your both reasons for living
Deserve better than you sinking

May horseshoe crab blue blood
Feed the rivers of your heart
The prehistoric creature in you survived the horror
You the allegorical gator
Love will free your jaws
And make you laugh at this joke

1 reply »

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: